^

La quête du gypaète barbu passe par le bouquetin

         

Cliquer sur une vignette ou
lancer le diaporama    [30 photos]

  En m'intéressant à la vie du bouquetin l'hiver dans la montagne, j'ai découvert qu'il représentait, bien malgré lui, un maillon important dans la chaîne alimentaire de montagne.

  Le bouquetin, bien que mal à l'aise pour marcher dans la neige, trouve l'herbe nécessaire à sa subsistance en différents endroits que je vous laisse découvrir. Mais pour y parvenir, il est amené à s'exposer aux phénomènes naturels comme par exemple :
- Glissements de plaques de neige.
- Avalanches.
- Coulées de neige et chutes de pierres dans les falaises.

  Sa perte fera le bonheur d'une cohorte d'animaux qui, eux aussi, essayent de passer l'hiver dans les meilleures conditions. Comme aux autres saisons, les premiers sur place seront les corvidés, les aigles, puis les renards et les loups.
Le gypaète, lui, passe en dernier car il ne mange quasiment que des os. S'ils sont trop gros, il lui faudra les casser en les précipitant sur un rocher.

  Au pied des falaises, la neige glissant régulièrement pendant tout l'hiver ensevelit les dépouilles des animaux imprudents et les garde comme dans un congélateur. Cette nourriture sera bien utile aux carnivores quand le printemps la dévoilera progressivement.

   Attention, ces endroits dangereux pour les bouquetins le sont aussi pour l'homme !

Voir aussi les gypaètes barbus, les bouquetins,


 

Valid XHTML 1.1