^

La via ferrata de Collonges sous Salève, mythe ou réalité ?

         

Cliquer sur une vignette
   [8 photos]

    Soyons clair : le Salève a pour lui beaucoup de qualités, mais, jusqu'à maintenant, je ne lui connais qu'une seule via ferrata authentique, celle de Saint-julien, près de l'abbaye de Pomier.  

  Je vais vous montrer "l'autre", celle que certains appellent improprement via ferrata de Collonges sous Salève, qui est en réalité une succession de sentiers, quelquefois équipés, en tout cas particulièrement vertigineux et dangereux. Chaque année, quelques ferratistes authentiques se déplacent pour rien et s'en retournent chez eux avec dépit, alors même que le Salève, il faut le dire, mérite bien le détour, mais pour les grimpeurs : c'était un point de rendez-vous si fréquenté que le lieu dit " Varappe" a donné son nom à cette belle discipline et aux varappeurs.
  Bien sûr, je me suis basé sur les topos qu'on peut trouver sur internet depuis des années, et qui ont la vie dure.
  Par chance, il faut une volonté à toute épreuve pour trouver le départ, car il se trouve dans un endroit déjà difficile d'accès, ce qui est de bon augure pour la suite. En arrivant au pied de ce dièdre, on peut voir une magnifique installation métallique composée d'un gros câble vertical maintenu par des broches et des fiches métalliques plantées dans le rocher, le tout permettant de grimper quelques mètres plus haut.
  Voici la preuve, s'il en était besoin, que nous n'avons pas affaire à une via ferrata, puisque cette installation, appelée Câble des Etiollets, date de juin 1966, comme on peut le lire sur la plaque métallique scellée au départ.
  Cliquez sur 2 pour lire la suite...